Le diabète et la maladie céliaque

Par Shelley Case, B.Sc., RD posté dans Mode de vie sain Pour professionnels
Modifié

bagels and other carbsDe nombreuses études effectuées aux quatre coins du monde révèlent la coexistence du diabète de type 1 et de la maladie céliaque chez les enfants et chez les adultes. On estime que la prévalence de la maladie céliaque dans le diabète de type 1 est de 1 à 9 %. Plusieurs études canadiennes rapportent une prévalence de 5 à 8 %. Chez les personnes qui ont un frère ou une sœur diabétique, le risque d’avoir les deux maladies s’élève à 9,2 %. Les observations cliniques indiquent que, chez la plupart des gens qui ont les deux maladies, le diagnostic de diabète précède celui de la maladie céliaque, ou les deux maladies sont diagnostiquées en même temps.

Le lien qui existe entre ces deux maladies n’est pas encore clair, mais on sait que certains facteurs génétiques sont impliqués. Il semble qu’un gène non encore identifié dans la région du complexe HLA, probablement le gène DR3, est souvent présent dans le diabète et dans la maladie céliaque. Il est intéressant de noter qu’un certain nombre d’autres maladies auto-immunes se retrouvent non seulement chez les diabétiques, mais aussi chez les personnes ayant la maladie céliaque (on pense à la maladie auto-immune de la thyroïde, à la maladie d’Addison et au syndrome de Sjörens).

Un grand nombre de personnes atteintes du diabète de type 1 et de la maladie céliaque n’éprouvent aucun symptôme de la maladie céliaque ou ont des symptômes atypiques ou subtils. Non traitée, la maladie céliaque peut nuire au contrôle de la glycémie ou le rendre erratique. Parmi les autres risques ou complications de la maladie céliaque lorsqu’elle n’est pas traitée, on retrouve les suivants :

1) croissance linéaire diminuée

2) puberté retardée

3) anémie

4) hypoplasie de l’émail dentaire

5) ostéopénie (faible teneur minérale des os)

6) ostéoporose

7) maladies de la thyroïde

8) fausses couches

9) lymphome et autres cancers

10) développement d’autres maladies auto-immunes

Il existe plusieurs tests sanguins de dépistage de la maladie céliaque, mais le test diagnostique le plus fiable est la biopsie intestinale. Les médecins ne s’entendent toutefois pas sur la nécessité de soumettre systématiquement les personnes qui ont le diabète de type 1 à un test de dépistage de la maladie céliaque, d’autant plus que la majorité des diabétiques ne ressentent pas de symptômes de cette maladie.

Certains médecins sont d’avis que les difficultés posées par le régime alimentaire sont tellement grandes que, s’ils demandaient diabétiques qui n’ont pas de symptômes de la maladie céliaque de suivre une diète sans gluten, ce serait trop. À cela s’ajoute le coût élevé de la diète sans gluten et des produits dont les diabétiques ont besoin, sans compter que la diète combinée renferme un choix limité de glucides et que ceux-ci ne sont pas aussi facilement disponibles. Beaucoup d’autres médecins recommandent toutefois que tous les enfants atteints du diabète de type 1 soient soumis au test de dépistage de la maladie céliaque et que, vu les risques à long terme de cette maladie, ceux qui ont un diagnostic positif soient traités au moyen d’un régime alimentaire dépourvu de gluten. Les médecins en faveur de l’administration systématique du test recommandent que le dépistage commence un an ou deux après que le diagnostic de diabète de type 1 a été posé. Il faudra d’autres études pour évaluer la fréquence à laquelle les patients séropositifs devraient avoir une biopsie normale comme suivi, puisque certains de ces patients développeront probablement la maladie céliaque.

MALADIE CÉLIAQUE

La maladie céliaque est un trouble auto-immun chronique à fondement génétique dans lequel la surface absorbante de l’intestin grêle est endommagée par une substance appelée « gluten ». Certaines fractions précises de protéines appelées prolamines, que l’on retrouve dans le blé, l’orge et le seigle, déclenchent une chaîne de réactions qui endommagent les tissus. La maladie céliaque comporte une variété de symptômes dont le nombre et la gravité varient énormément d’une personne à l’autre, ce qui complique le diagnostic. De plus, certaines personnes n’ont pas de symptômes même si elles ont une intolérance au gluten, et la maladie céliaque se retrouve aussi chez les personnes obèses qui ne sont pas de race blanche. Les symptômes classiques incluent le ballonnement, les gaz, la diarrhée, les vomissements, la perte de poids, l’anémie, la fatigue chronique, la faiblesse, la douleur dans les os et les crampes musculaires. Parmi les autres symptômes de la maladie, on retrouve la constipation, la constipation alternant avec la diarrhée, les problèmes d’équilibre, les migraines, les crises épileptiques ou d’autres troubles neurologiques, des problèmes de comportement, de mémoire et d’apprentissage, des problèmes de croissance et de maturation, les ulcérations buccales, les défauts de l’émail des dents, l’infertilité et les maladies osseuses.

Il existe certains tests sanguins de dépistage des anticorps IgA anti-endomysium et de dépistage des anticorps IgA anti-transglutaminase tissulaire. Il faut de toute façon mesurer la quantité totale d’IgA dans le sérum parce que dans la maladie céliaque, on retrouve une plus grande prévalence de déficience de l’IgA. Chez les patients ayant une déficience de l’IgA, les tests de dépistage donnent de faux résultats négatifs. Le seul test concluant pour diagnostiquer la maladie céliaque est la biopsie duodénale. Il ne faut jamais commencer de diète sans gluten avant d’avoir fait les tests sanguins et la biopsie parce que la diète peut fausser le diagnostic.

Selon les recherches récentes, la maladie céliaque compte parmi les maladies courantes actuelles qui sont le moins souvent diagnostiquées. Elle affecte pourtant 1 personne sur 150 à 250 en Amérique du Nord.

DIÈTE SANS GLUTEN

La maladie céliaque se traite par une diète sans gluten, pour la vie. Bien que le gluten se retrouve ouvertement dans les produits de boulangerie (pain, gâteaux, biscuits) et les pâtes, c’est aussi un ingrédient caché contenu dans plusieurs autres aliments, notamment les viandes à sandwich, les galettes de bœuf à hamburger congelées, les sauces, les assaisonnements, les vinaigrettes, les soupes, les cubes de bouillon de soupe, la sauce soya, les boissons au soya, la poudre à pâte, les friandises, certains suppléments de vitamines et de minéraux et certains produits pharmaceutiques.

Aliments qui contiennent du gluten et qu’il faut éviter :

· Orge

· Son

· Bulgur

· Couscous

· Blé dur

· Petit épautre (Einkorn)*

· Blé amidonnier (Emmer)*

· Blé farro*

· Kamut*

· Malt, extrait de malt et aromatisants au malt

· Avoine**

· Son d’avoine**

· Seigle

· Semoule

· Épautre*

· Triticale

PUBLICITÉ

· Blé

· Germe de blé

· Amidon de blé

*Types de blé

** Plusieurs études récentes ont démontré que les personnes atteintes de la maladie céliaque pouvaient manger de l’avoine en toute sécurité. Le danger réside toutefois dans le problème de l’intercontamination de l’avoine par le blé. Par conséquent, il n’est pas recommandé aux Nord-Américains atteints de la maladie céliaque de manger de l’avoine pour le moment.

INGRÉDIENTS À VÉRIFIER

Il est important de savoir exactement d’où viennent les composantes des ingrédients suivants, puisqu’elles pourraient contenir du gluten :

· Aromatisants

· Protéines de plantes hydrolysées ou protéines végétales

· Amidon et amidon modifié d’usage alimentaire

· Assaisonnements

GESTION DE LA MALADIE CÉLIAQUE ET DU DIABÈTE DE TYPE 1 PAR LE RÉGIME ALIMENTAIRE

Les personnes qui ont la maladie céliaque et le diabète de type 1 doivent non seulement éviter le gluten, mais aussi équilibrer ce qu’ils mangent et le moment où ils mangent avec leur prise d’insuline et leur niveau d’activité. Il est très important qu’elles surveillent leur glycémie et qu’elles tiennent un journal alimentaire afin de pouvoir évaluer comment divers aliments sans gluten agissent sur le contrôle du diabète. Il leur faudra probablement modifier fréquemment la dose d’insuline dans les 6 à 12 mois qui suivent le début de la diète sans gluten. Les stratégies nutritionnelles essentielles que voici peuvent aider à éviter les fluctuations majeures de la glycémie :

1. Les personnes qui ont la maladie céliaque et le diabète doivent absolument compter les glucides parce que beaucoup de produits sans gluten sont plus riches en glucides que les produits équivalents contenant du gluten.

Bagel à la farine de blé 47 grammes de glucides

Bagel au tapioca et à la farine de riz* 57 grammes de glucides

Pain à hot dog à la farine de blé 22 grammes de glucides

Pain à hot dog au tapioca et à la farine de riz* 40 grammes de glucides

Farine de blé tout usage (1 tasse/250 ml) 95 grammes de glucides

Farine de riz (1 tasse/250 ml) 127 grammes de glucides

Farine de pomme de terre (1 tasse/250 ml) 133 grammes de glucides

*Kinnikinnick Foods, Edmonton (Alberta).

2. La glycémie a tendance à réagir à de nombreux aliments sans gluten plus rapidement et plus fort qu’aux aliments semblables avec gluten, les aliments sans gluten contenant souvent plus d’amidon, moins de fibres et plus de sucre. Il est donc important de prendre les mesures suivantes :

· inclure une bonne quantité de protéines dans chaque repas et dans la collation du soir pour créer une combinaison d’aliments qui ralentit la digestion;

· choisir plus d’aliments sans gluten qui sont riches en fibres*, tels que l’amaranthe, le son de maïs, les graines de lin moulues, la farine de pois chiches, la farine de pois chiches et de féverole, le quinoa, le son de riz, le riz brun, la farine de soya, les légumineuses, les noix, les graines, les fruits et les légumes;

· choisir des farines sans gluten riches en protéines telles que la farine d’amaranthe, de légumineuses, de sarrasin, de quinoa, de soya et de teff.

*Les protéines, les matières grasses et les fibres alimentaires peuvent ralentir la digestion et la libération de glucose provenant d’aliments contenant des glucides.

Les diabétiques atteintes de la maladie céliaque doivent également tenir compte d’autres problèmes nutritionnels :

1. L’apparition de maladies osseuses tôt dans la vie pose un problème pour les personnes ayant la maladie céliaque. Il est donc extrêmement important pour elles de consommer une quantité suffisante de calcium et de vitamine D.

· Il faut encourager ces personnes à consommer du lait et des produits laitiers régulièrement. Le yaourt et le fromage sont d’excellentes sources de calcium. D’autres aliments contiennent aussi du calcium (on pense au saumon en conserve ou aux sardines avec les os, au jus d’orange enrichi et aux boissons au soya), mais en plus petites quantités ou sous une forme que le corps ne peut pas assimiler facilement (comme c’est le cas des amandes, du brocoli, des épinards, des graines de sésame et des légumineuses).

· Il est possible de remplacer à l’occasion des choix de produits laitiers par d’autres aliments riches en glucides, mais il est prudent de continuer de consommer des produits laitiers régulièrement afin d’obtenir l’apport nutritionnel de référence (ANREF) de calcium et de vitamine D.

· Les personnes qui n’obtiennent pas suffisamment de calcium des produits laitiers et d’autres aliments devraient prendre un supplément de calcium et de vitamine D sans gluten.

2. Les personnes ayant la maladie céliaque ont souvent une carence en fer, avec ou sans anémie, et, par conséquent, devraient :

· manger plus d’aliments sans gluten à forte teneur en fer, comme de la viande, du poisson, de la volaille, des légumineuses, des noix, des graines, des fruits séchés, de l’amaranthe, des graines de lin, du quinoa, du son de riz et de la farine de soya;

· inclure des sources de fer hémique régulièrement dans leur diète (p. ex. de la viande rouge, du poisson et de la volaille) parce que le fer contenu dans ces aliments est assimilé en plus grande quantité (23 %) que le fer d’autres sources non hémiques, telles que les céréales, les fruits, les légumes et les œufs (seulement 3 à 8 %);

· manger des aliments riches en vitamine C (agrumes, kiwi, baies, brocoli, tomates, poivrons verts et rouges et chou) avec des aliments riches en fer non hémique ou prendre un supplément de fer pour faciliter l’assimilation du fer.

PRODUITS SANS GLUTEN

Il existe une grande variété de produits alimentaires sans gluten vendus par des compagnies au Canada et aux États-Unis. On retrouve des produits de boulangerie prêts à manger (pains, bagels, muffins, gâteaux, biscuits, tartes, croûtes à pizza), des mélanges à pâtisserie et des farines spécialisées, des céréales chaudes et froides, des craquelins, des aliments à grignoter, des plats principaux, des pâtes (de maïs, de quinoa, de riz et de légumineuses) et d’autres produits comme de la chapelure, des mélanges à badigeonner, des mélanges à sauces, des hosties, des cornets de crème glacée et des barres granola.

SOURCES D’INFORMATION SUR LA DIÈTE SANS GLUTEN
1. L’Association canadienne de la maladie coeliaque
5170, chemin Dixie, bureau 204, Mississauga ON L4W 1E3 1-800-363-7296
www.celiac.ca celiac@look.ca
Cette association offre un grand nombre de dépliants, de livres, de livres de cuisine, de vidéos et d’autres ressources, y compris des publications sur le diabète et la maladie céliaque à l’intention des patients et des professionnels de la santé. L’Association a des sections locales partout au Canada qui donnent du soutien aux personnes atteintes de la maladie céliaque.
2. Gluten-Free Diet : A Comprehensive Resource Guide, par Shelley Case, CSc, RD
Ce livre est vendu par les magasins d’aliments spécialisés, les associations de la maladie céliaque et par Case Nutrition Consulting au 194, Angley Court,
Regina SK S4V 2V2.
www.glutenfreediet.ca info@glutenfreediet.ca
Ce livre de 176 pages s’adresse aux patients et aux professionnels de la santé qui leur donnent conseil, et renferme une abondance d’information pratique sur tous les aspects de la diète sans gluten. On y retrouve :
· Plus de 1 600 produits alimentaires spécialisés présentés selon la compagnie et selon le nom du produit
· Un répertoire de plus de 130 compagnies canadiennes, américaines et internationales
· Une diète sans gluten présentée d’après les groupes alimentaires
· De l’information sur la nutrition
· Les règlements relatifs aux étiquettes
· Des directives à suivre pour faire des achats
· De bonnes idées de repas et de collations
· Des recettes et des conseils pour la boulangerie et la pâtisserie
· Des ressources – livres de cuisine, livres, revues, bulletins, sites Web et plus encore.
RÉFÉRENCES – DIABÈTE
1. The prevalence and clinical characteristics of celiac disease in juvenile diabetes in Wisconsin.
J Pediatr Gastroenterol Nutr 2001 Oct; 33 (4):462-465. Aktay, A.N., et al.
2. High prevalence of celiac disease in patients with type 1 diabetes detected by antibodies to endomysium
and tissue transglutaminase.
Can J Gastroenterol 2001 May;15 (5):297-301. Gillet, P.M., et al
3. Celiac disease and type 1 diabetes mellitus- the case for screening.
Diabet Med 2001 Mar;18 (3):169-77. Holmes, G.K.
4. Undiagnosed celiac disease and risk of autoimmune disorders in subjects with type 1 diabetes mellitus.
Diabetologia 2001 Feb.; 44 (2):151-5. Not, T., et al.
5. Comparative analysis of organ-specific autoantibodies and celiac disease: associated antibodies in type 1
diabetic patients, their first-degree relatives and healthy control subjects.
Diabetes Care 2001 Jan.; 24(1): 27-32. Jaeger, C., et al.
6. Celiac disease in children and adolescents with type 1 diabetes: importance of hypoglycemia
J Pediatr Gastroenterol Nutr 2001 Jan.; 32 (1) 37-40. Mohn, A., et al.
7. Development of celiac disease-associated antibodies in offspring of parents with type 1 diabetes.
Diabetolgia 2000 Aug.; 43 (8):1005-11. Hummel, M., et al.
8. Gluten-dependent, diabetes-related and thyroid-related autoantibodies in patients with celiac disease.
J Pediatr 2000 Aug; 137 (2):263-5. Ventura, A., et al.
9. Risk for silent celiac disease is higher in diabetic children with a diabetic sibling than in sporadic cases.
Diabetes Care 2000 July; 23 (7): 1027-8. Cerutti, F., et al.
10. Autoantibodies to tissue transglutaminase are sensitive serological parameters for detecting silent
celiac disease in patients with type 1 diabetes mellitus.
Diabet Med 2000 June; 17 (6):441-4. Kordonouri, O., et al.
11. Screening by anti-endomysial antibody for celiac disease in diabetic children and adolescents in Austria.
J Pediatr Gastroenterol Nutr 2000 Apr.; 30 (4):391-6. Schrober, E., et al.
12. Effect of gluten-free diet on the metabolic control of type 1 diabetes in patients with diabetes and celiac disease (letter).
Diabetes Care 2000 May; 23 (5): 712-13. Iafusco, D., et al
13. Transglutaminase antibodies in children with a genetic risk for celiac disease.
J Pediatr 2000 Sept.; 137 (3):356-60. Hoffenberg, E.J., et al.
14. No effect of gluten-free diet on the metabolic control of type 1 diabetes in patients with diabetes and celiac disease (letter).
Diabetes Care 1999 Oct.; 22 (10):1747-8. Kaukinen, K., et al.
15. Type 1 diabetes mellitus, celiac disease and lymphoma: a report of four cases.
Diabet Med 1999 Jul.; 16 (7):614-7. O’Connor, T.M., et al.
16. Children with celiac disease and insulin-dependent diabetes mellitus: growth, diabetes control and dietary intake.
J Pediatr Endocrinol Metab 1999 May-June; 12 (3):433-42. Westman, E., et al.
17. Prevalence of IgA antiendomysium and IgA antigliadin autoantibodies at diagnosis of insulin dependent diabetes mellitus
in Swedish children and adolescents.
Pediatrics 1999 Jun.; 103(6 PT 1):1248-52. Carlsson, A.K., et al.
18. Use of immunoglobulin A- antiemdomysial antibody to screen for celiac disease in North American children with
type 1 diabetes.
Diabetes Care 1998 Nov.; 21 (11):1985-9. Fraser-Reynolds, K.A., Butzner, J.D., Stephure, D.K.
19. Celiac disease in children and adolescents with IDDM: clinical characteristics and response to gluten-free diet.
Diabete Med 1998; 15:38-44. Acerni, C.L., et al.
20. Hypoglycemia and reduction of the insulin requirement as a sign of celiac disease in children with IDDM.
Diabetes Care 1998 Aug.; 21(8):1379-81. Iafusco, D., Rea, F., Prisco, F.
21. Diabetes instability and celiac disease.
Diabetes Care 1998; 21:2192-3 Andreeli, F., et al.
22. Insulin dependent diabetes mellitus and celiac disease.
Lancet 1997; 349:1096-7. Cronin, C.C., Shanahan, F.
23. High prevalence of celiac disease among patients with insulin-dependent (type 1) diabetes mellitus.
Am J Gastroenterol 1997; 92:2210-12. Cronin, C.C., et al.
24. Celiac disease in an adult population with insulin-dependent diabetes mellitus: use of endomysial antibody testing.
Am J Gastroenterol 1997; 92:1280-4. Talal, A.H., et al.
25. The use of IgA-antiendomysial antibody for screening for celiac disease in insulin-dependent diabetes mellitus.
Diabetes Nutr Metab 1996; 9:267-8-72. Nosari, I, et al.
26. Celiac Disease: frequent occurrence after clinical onset of insulin-dependent diabetes mellitus.
Diabet Med 1996; 13:464-70. Saukkonen, T., et al.
27. Gluten-sensitive enteropathy in patients with insulin-dependent diabetes mellitus.
Ann Intern Med 1996; 124(6):564-7. Rensch, M., et al.
28. Celiac disease and insulin-dependent diabetes mellitus: a causal association.
Acta Paediatr 1995; 84:1432-3 Pocecco, M., Ventura, A.
29. Incidence of celiac disease identified by the presence of antiendomysial antibodies in children with chronic diarrhea,
short stature or insulin-dependent diabetes mellitus.
J Pediatr 1993; 123:262-4. Rossi, T.M., Albini, C.H., Kumar, V.
30. Documented celiac disease in a child with insulin-dependent diabetes mellitus.
Eur J Pediatr 1991; 150:832-4. Catassi, C., et al.
31. Screening of diabetic children for celiac disease with antigliadin antibodies and HLA typing.
Arch Dis Child 1991 ; 66:491-4. Barera, G., et al.
32. High frequency of celiac disease in adult patients with type-1 diabetes.
Scand J Gastroenterol 1989; 24:81-4. Collins, P., et al.
RÉFÉRENCES – MALADIE CÉLIAQUE
1. Celiac Disease: Going Against the Grain.
Nutrition in Clinical Practice 2001 Dec; 18:335-44. Pietzak, M., et al.
2. Current approaches to diagnosis and treatment of celiac disease: an evolving spectrum.
Gastroenterology 2001 Feb; 120 (3): 636-651. Fasano, A. and Cattasi, C.
3. Characteristics of adult celiac disease in the USA: results of a national survey.
Am J Gastroenterology 2001; 96 (1): 126-31. Green, PH., et al.
Á propos de l'auteur

Shelley Case is a Consulting Dietitian from Regina who specializes in food allergies, celiac disease and diabetes. A member of the Canadian Celiac Association Professional Advisory Board, she has co-authored the celiac section in the Manual of Clinical ietetics (American Dietetic Association/Dietitians of Canada), as well as other publications. Ms Case was formerly a diabetes educator at the Metabolic & Diabetes Education Centre in Regina for 12 years.

Leave A Response